d

CASSIS SPORT LOISIRS NAUTIQUES

Réserver une balade en mer

04 42 01 80 01

Départ sur la grande plage

13260 Cassis, France.

Pour une balade au top

Réglementation & sécurité des calanques de Cassis

Assurance FFCK canöé Tempo

Important

A lire attentivement avant le départ des locations kayaks

Dans le cadre de votre location de kayak vous bénéficiez automatiquement d’une assurance Canoë Tempo, responsabilité civile personnelle couvrant votre pratique sur la période de location du Kayak dans notre Club.


Télécharger PDF : Assurance-FFCK 2016

Conseils de sécurité

Je sais nager 25 m.

Je porte mon gilet à bord du kayak pendant toute la navigation.

Je ne m’éloigne pas à plus de 300 mètres des côtes.

Je respecte la signalisation maritime et la zone de navigation (des explications sont affichées au club).

Je consulte la météo du jour affichée au club.

Je respecte la réglementation sur les conditions d’accès au massif des Calanques.

(Pavillon : Orange-Rouge-Noir) de juin à septembre.

J’avertis systématiquement le club de mon retour.

En cas de forte houle, je me tiens à une distance de sécurité de la côte.

En cas de problème, je reste sur le kayak. Je ne rentre jamais à la nage.

(Vous serez en sécurité sur le kayak et plus facilement repérable de loin).

Je ne surestime pas de mes forces, je pense au retours.

En cas de problème (météo,fatigue…) j’informe le club et je reste à l’abri dans une calanque. J’attends les secours. Un bateau de sécurité du club viendra me chercher.

Je m’équipe d’un téléphone mobile car c’est un gage de sécurité en kayak.

J’emporte une boisson ainsi qu’un « en cas » (fruits secs, barres énergétiques …).

Je me protège du soleil; crème solaire, tee-shirt, casquette, lunettes avec cordon…

je m’hydrate souvent.

Le port de chaussures fermées est obligatoire.

Je rends le matériel dans l’état dans lequel on me l’a donné.

Équipement à bord du kayak en été :

J’emporte une boisson ainsi qu’un « en cas » (fruits secs, barres énergétiques…)
Je me protège du soleil; crème solaire, tee shirt, casquette, lunette avec cordon et je m’hydrate souvent.
Le port de chaussures tenant le talon est obligatoire.

En hiver :

Je porte une combinaison iso thermique, un k-way.

Charte de l'écopagayeur

Le kayak de mer est un moyen de navigation particulièrement adapté à la découverte du milieu marin et littoral.

Même si cette pratique n’est sans doute pas des plus impactante sur les problématiques environnementales ; la multiplication des activités de loisirs de plein air nous conduit à partager l’espace avec les autres usagers en prenant en compte la fragilité des milieux naturels et des espèces. Cette charte de « l’écopagayeur » présente à notre échelle,  les différentes actions simples pour pérenniser notre pratique.

 

Pour une pratique responsable du kayak de mer, je m’engage à :

– être  courtois en tout temps et respecter les autres usagers. Je propose mon aide à toute personne  

 qui semble en difficulté. Je salue les autres navigateurs, c’est une vieille tradition du monde maritime !

– connaitre et respecter la réglementation du Parc National ainsi que les propriétés privées.

– consulter et  respecter la zone de navigation prévue par le club et le balisage.

– respecter les conditions d’accès aux massifs en période de danger feux de forêts.

– ne pas DEBARQUER sur les ROCHERS : risque de piétinement du « trottoir à Lithophyllum

 lichenoides » (Algue rouge calcaire) et son écosystème endémique.

  (Pour prévenir cette détérioration, une bouée blanche est normalement prévue pour amarrer mon kayak devant la plage)

– empiler les kayaks si je débarque en groupe sur la plage afin de partager l’espace avec les autres usagers.

– ne rien prélever en faune et en flore.

– éviter de m’approcher à moins de 100m des animaux. Ne jamais toucher un mammifère marin

 même si l’animal s’approche volontairement, ceci pour des raisons sanitaires et de sécurité.

– réduire le bruit et la vitesse à proximité des animaux. Ne jamais les encercler ou les poursuivre.  

 Respecter autant que faire se peut le même cap, ne pas pointer l’étrave de mon embarcation en    

 direction des animaux et garder une attitude de passage pour limiter le dérangement.

– m’éloigner si je détecte des signes de nervosité ou de panique chez les animaux observés (cris

 prolongés, piqués, manœuvres de diversion). Sauts désordonnés pour les dauphins.

– emporter mes déchets, ne rien jeter à la mer et dans la mesure du possible ramasser ce que je

  trouve( une sortie-1 déchet ramené). Je m’assure de ne laisser aucune trace de ma visite.

signaler toute pollution marine et terrestre ainsi que tous comportements à risque à mon retour.

– Utiliser le plus possible des produits biodégradable (crème solaire…)

 

En cas d’observation naturaliste faunistique et floristique peu courantes, de problèmes environnementaux importants ou plus simplement de questionnements liés à notre environnement, rapprochez-vous d’associations spécialisées ou des gestionnaires. Vous participerez ainsi à la connaissance de l’environnement naturel.